Notre Actualité

Retrouvez ici l'ensemble de notre actualité Sun Form ainsi que l'actualité de nos différents clubs.

Le surentraînement qu'est-que c'est et comment l'éviter ?

26 Octobre, 2017

QU'EST-CE QUE C'EST ?

Le surentraînement est une accumulation de fatigue physique et psychologique entraînant une chute des perfomances chez le sportif. Lors de chaque séance d'entraînement, le sportif soumet ses muscles à des efforts plus ou moins importants nécessitant une période de récupération. En Effet, le surentraînement intervient lorsque les muscles trop sollicités ne peuvent plus produire d'effort. Le corps tout entier se fatigue et le surentraînement peut devenir très serieux si le sommeil et l'alimentation sont de mauvaise qualité. Après un effort, les muscles et les articulations ont besoin de récupérer pour se réparer et se développer. Un volume d'entraînement trop important, autant dans la durée que dans l'intensité, les empêche de refaire le plein d'énergie, de se régénérer et de se renforcer. Le surentraînement produit rapidement de la fatigue, cumule les dégâts cellulaires et entraîne des traumatismes.Il provoque un dysfonctionnement global du corps entier mais il n'est pas seulement causé par l'entraînement musculaire. Les causes sont diverses: une augmentation trop rapide du type d'entraînement, un mauvais équilibre nutritionnel, le surmenage ou le stress, un environement inhabituel, une mauvaise hygiène de vie ou encore un état de santé déficient.

COMMENT L'EVALUER ?

A côté de la baisse de perfomance et d'une grande fatigue, les symptômes du surentraînement varient suivant chaque sportif et dépendent de plusieurs facteurs.

Il peut ressentir différents symptômes qui doivent l'alerter : un manque d'appetit associé à une perte de poids, un état nauséeux et des difficultés à trouver le sommeil, des troubles métaboliques, persistance de courbatures diffuses même après plusieurs jours de repos, une augmentation du rythme cardiaque au repos, des troubles de l'humeur, un état de santé déficiant, un manque de motivation ou des dificultés à s'endormir malgrés la fatigue. Une conjugaison de plusieurs de ces facteurs indique à un coup sûr un surentraînement. Pour confirmer, il ne faut pas hésiter à consulter son médecin pour des examens spécifiques de diagnostic. 

Cependant il ne faut pas crier au surentraînement dès que votre progression musculaire ralentit. Il est normal de ne pas pouvoir progresser de façon continue, d'avoir parfois quelques séances un peu plus dures que d'habitude, ou que vous n'arriviez pas à faire ce qui était prévu dans votre programme, mais si ces épisodes sont trop fréquents, méfiance.

COMMENT L'EVITER ?

Aujourdh'ui aucun marqueur physiologique ou biologique ne peut confirmer un surentraînement. La seule méthode efficace pour l'identifier est le ressenti du sportif.Pour prévenir le surentraînement, il doit être attentif à différents signes annonciateurs: irritabilité, douleurs musculaires persistantes, maux de tête, perte de motivation que l'on a vu précédemment. Chaque sportif débutant ou plus régulier peut adapter des programmes intensifs raisonnables sans tomber dans le piège du surentraîenement. Le premier principe est de ne pas se fixer des objectifs trop élevés par rapport à ses capacités.

LES BONS CONSEILS DU COACH

- Gardez toujours deux jours de repos consécutifs dans la semaine.

- Bien s'échauffer, préparer son corps à l'effort

- S'étirer afin de ramener les muscles à leur taille d'origine et se masser juste après les séances (rouleau de massage, balle de massage).

- Manger sainement, une alimentation saine et équilibrée permet au corps de se régénerer convenablement.

EN CONCLUSION: on ne le dira jamais assez, le sportif régulier peut durer s'il respecte les piliers de la progression: alimentation, entraînement et récupération .